Historique

La Régie intermunicipale de police Roussillon fut créée le 1er janvier 1999 suite à la conclusion d’une entente intermunicipale entre les villes de Candiac, Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine. Le ministre des Affaires municipales, monsieur Rémy Trudel a approuvé l’entente intermunicipale le 26 novembre 1998. Le décret constituant la Régie fut publié le 12 décembre 1998 dans la Gazette officielle du Québec. Le ministre de la Sécurité publique a approuvé le règlement Nº 2 de la Régie relatif à l’établissement de son corps de police le 22 décembre 1998.

Le 11 décembre 2001, par sa résolution portant le numéro 2001-12-578, la ville de La Prairie a convenu d’adhérer à la Régie intermunicipale de police Roussillon conformément aux dispositions de l’article 11 de l’entente liant les villes de Candiac, Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine. La ville de La Prairie deviendra dès le 1er juin 2002 partie à l’entente relative à la création d’une régie intermunicipale de police.

Le 20 janvier 2003, la municipalité de Saint-Philippe, dans le cadre de la réforme des services de police a, pour faire suite à l’Arrêté ministériel adopté par le ministre de la Sécurité publique, joint les rangs de la Régie.

Au même moment, la Régie a commencé la couverture policière sur le territoire de la municipalité de Saint-Mathieu, donnant suite à l’Arrêté ministériel. Après de longs pourparlers, le 8 août 2007 la municipalité de Saint-Mathieu a intégré la Régie.

L’entente initiale créant la Régie intermunicipale de police Roussillon a pris fin le 31 décembre 2008. Cette entente a été reconduite pour une période de 10 ans avec l’accord des municipalités membres et a été approuvée par le ministre de la Sécurité publique le 30 mars 2009 et par la ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire le 27 avril 2009.

Logo de la Régie

Logo Régie

Le logo de la Régie intermunicipale de police Roussillon est constitué principalement de l’insigne d’épaule que les policiers arborent sur leur uniforme. Nous y retrouvons les éléments suivants :

  • l’identification du service « Police Roussillon ».
  • la mission du service dans une version abrégée « Servir et Protéger ».
  • les étoiles pour l’immuabilité de la police. Elles sont au nombre de quatre pour représenter le nombre de services de police regroupés.
  • le cercle correspond à la terre : partout sur la planète il y a des policiers pour faire respecter l’ordre sinon c’est le chaos, l’anarchie. Il représente également la continuité.
  • les vagues pour la proximité du fleuve Saint-Laurent et les rivières qui s’y jettent après avoir traversé le territoire.
  • la couronne de laurier symbolise l’autorité et la noblesse de la profession.

On y retrouve également les mots « SERVIR • PROTÉGER » pour indiquer que l’ensemble du personnel de la Régie désire, de concert avec la population, travailler à bien la SERVIR et la PROTÉGER ainsi qu’un rappel des valeurs véhiculées dans le service : le RESPECT, la QUALITÉ et la PROXIMITÉ.

  • le RESPECT des personnes;
  • la QUALITÉ du travail accompli;
  • la PROXIMITÉ avec la population que nous desservons.