Conseils de prévention

Des sièges d’auto pour enfant sécuritaires

La section prévention de la Régie offre présentement le service de vérification et d’installation des sièges d’auto pour enfant, en semaine. Il suffit de prendre rendez-vous en composant le 450-638-0911 poste 0.

Vous pouvez obtenir de plus amples informations sur les sièges d’auto pour enfant en cliquant sur le lien suivant http://www.saaq.gouv.qc.ca/prevention/sieges/.

sieges_auto - P1020466 sieges_auto - P1020531

Des biens en sécurité

Télécharger notre dépliant: « Biens en sécurité. »

Décourager les cambrioleurs d’autos

  • Stationnez toujours votre véhicule dans un endroit bien éclairé et achalandé. Si vous avez un garage, entrez votre véhicule à l’intérieur.
  • Coupez toujours le contact du moteur et gardez vos clés avec vous, même si vous êtes seulement au dépanneur ou à la station-service.
  • Gardez toujours vos portières verrouillées et gardez vos vitres bien fermées.
  • Munissez votre véhicule d’un dispositif de sécurité (système d’alarme, barre de sécurité ou système anti-démarrage).
  • Ne laissez jamais traîner d’objets de valeur dans votre véhicule à la vue des voleurs.
  • Gardez aussi les numéros de série des accessoires que vous avez fait ajouter (radio, etc.).
  • En cas de vol ou à la vue de personnes suspectes, appelez la police immédiatement et donnez la description de votre véhicule pour faciliter les recherches.
  • Pour un événement en cours, composez le 9-1-1.

Décourager les cambrioleurs de motos et scooters

  • La majorité des conseils de prévention pour votre véhicule s’applique pour votre moto ou scooter.
  • Stationnez votre moto dans un endroit bien éclairé, passant et, si possible, dans un endroit où vous allez l’avoir en vue.
  • Faites installer un système d’alarme sur votre moto ou utilisez un système de barrure et de sécurité.

Sécurité sur le net

Informations aux parents

  • Installez l’ordinateur dans un endroit passant de la maison où il sera possible de voir ce que votre enfant fait sur Internet. Évitez de placer l’ordinateur dans la chambre de votre enfant lorsqu’il est en bas âge.
  • Réglementez l’utilisation d’Internet selon l’âge. Décidez du type, de la durée et du moment d’utilisation que votre enfant doit faire de l’ordinateur. Participez à des activités avec lui sur Internet et posez-lui des questions sur ce qu’il fait.
  • Dites à votre enfant de ne jamais divulguer de renseignements personnels. Dites-lui plutôt de s’inventer un surnom (pseudonyme) qui fait preuve d’imagination et qui ne peut pas le relier.
  • Insistez pour avoir accès aux courriels de vos enfants.
  • Si vous êtes inquiets du type d’utilisation que votre enfant fait d’Internet et des sites qu’il consulte, parlez-en avec lui et installez un contrôle parental pour lui bloquer l’accès à certains sites.
  • Si votre enfant veut parler ou rencontrer un ami qu’il s’est fait sur Internet, insistez pour qu’il vous prévienne et même, vous pouvez assister à la rencontre avec lui.
  • Dites à votre enfant de ne jamais envoyer de photos de lui, de votre famille ou de ses amis. Ces photos peuvent être modifiées si elles tombent entre de mauvaises mains.
  • Demandez-lui qu’il n’hésite pas à venir vous voir si des messages ou des sites le mettent mal à l’aise ou l’inquiète.
  • Avisez votre enfant de toujours être courtois et poli lorsqu’il utilise Internet. Aussi, dites-lui de ne pas utiliser les sites de discussion pour répandre des rumeurs sur les autres. Cela pourrait se retourner contre eux.
  • Pour les sites de discussion, avisez votre enfant de faire attention aux gens avec qui il échange. Certaines personnes s’inventent une identité sur Internet.
  • Dites à votre enfant de ne jamais rien acheter ou accepter sur Internet (cadeaux, fichiers à télécharger) et de ne pas participer à des concours ou de ne pas se joindre à un club sans votre permission. Si votre enfant veut acheter ou participer, insistez pour qu’il vous prévienne et faites-le avec lui.
  • Faire attention à ce que vous faites, ce que vous dites ou ce que vous montrez sur Internet. L’information qui circule sur Internet est accessible à tout le monde.
  • Vérifiez sur votre relevé de téléphone ou de carte de crédit afin de voir s’il n’y a pas de numéros ou de frais inconnus. Sur certains sites, il faut un numéro de carte de crédit pour y accéder.
  • Selon son âge, vous pouvez discuter avec votre enfant, de divers sujets tels que les fraudes sur Internet et la pornographie.

Informations aux enfants

  • Selon son âge, vous pouvez discuter avec votre enfant de divers sujets tels que les fardes sur Internet et la pornographie.
  • Ne donnez jamais de renseignements personnels sur Internet. Utilisez plutôt un surnom (pseudonyme) qui fait preuve d’imagination et qui n’a aucun lien avec vous.
  • Si vous voulez parler ou rencontrer quelqu’un que vous avez rencontré sur Internet, dites-le à vos parents et demandez-leur de vous accompagner.
  • N’envoyez jamais de photos de vous, de votre famille ou de vos amis. Si ces photos tombent entre de mauvaises mains, elles peuvent être modifiées.
  • Allez voir vos parents si vous recevez des messages ou si vous allez sur des sites qui vous rendent mal à l’aise ou qui vous effraient.
  • Soyez toujours courtois et poli sur Internet. Aussi, n’utilisez pas les sites de discussion pour répandre des rumeurs sur les autres. Cela pourrait se retourner contre vous.
  • Pour les sites de discussion, faites attention avec qui vous échangez. Certaines personnes s’inventent une identité sur Internet.
  • N’achetez ou n’acceptez rien sur Internet (cadeaux, fichiers à télécharger) et ne participez pas à des concours ou ne vous joignez pas à un club sans la permission de vos parents. Si vous voulez acheter ou participer, dites-le à vos parents et demandez-leur de le faire avec vous.
  • Pour plus de renseignement, consultez: http://www.cyberaide.ca/

Éviter la fraude sur Internet

Quelques indices pour la détecter

  • Certaines compagnies demandent votre numéro de carte de crédit comme condition d’entrée sur leur site.
  • Les ventes où vous devez prendre une décision rapidement (quantité limitée, durée limitée ou que les prix augmentent plus le temps s’écoule).
  • Les offres non demandées que vous recevez par courriel sont souvent frauduleuses et peuvent contenir des virus informatiques.
  • Des offres qui semblent être trop belles pour être vraies sont habituellement frauduleuses.
  • Des offres sur certains sites qui semblent bloquer votre ordinateur (piège à navigateur). Quelques marchands utilisent ces outils qui éliminent les options pour sortir du site d’achat ou qui ouvrent toujours la fenêtre d’achat lorsqu’on veut en quitter une autre.
  • Des sites qui demandent une somme d’argent avant d’obtenir une offre spéciale.
  • Des promesses de primes intéressantes en échange d’un achat à prix modique.
  • Des compagnies qui n’indiquent pas les conditions, ni les modalités d’achat ou que ces modalités sont trop longues et complexes, et difficiles à comprendre.

Quelques conseils de prévention

  • Ne faites jamais de transaction sur des sites qui utilisent des techniques de vente énumérées dans la section « Quelques indices pour la détecter ».
  • Ne donnez jamais votre numéro de carte de crédit à moins de faire confiance à la personne ou au site.
  • Vérifiez si le site est sécurisé avant de faire une transaction. Les navigateurs Internet offrent des moyens de savoir si le site est protégé :
    • Une icône est affichée au bas de votre écran
      (cadenas en position fermé ou une clé),
    • Des adresses qui débutent par https, le S signifiant que le site est sécuritaire.
  • Assurez-vous de trouver toutes les coordonnées (nom, adresse, numéro de téléphone et de télécopieur) du marchand. Appelez le numéro indiqué pour valider les informations.
  • Vérifiez si les marchands ont reçu des certificats ou des sceaux d’excellence. Vérifiez aussi, s’il y a des liens sur le site qui vous amènent vers des évaluations objectives et si le marchand fait partie d’organisation visant à garantir le respect des normes.
  • En achetant en ligne, vous ne pouvez toucher ni voir ce que vous voulez acheter. Faites des recherches sur d’autres sites pour valider les renseignements sur l’article que vous voulez vous procurer.
  • Connaissez le prix total de vos achats. Faites attention aux frais cachés (taxes, frais de douane, frais de manutention et d’expédition).
  • Si vous faites des transactions avec des compagnies étrangères, les achats seront plus risqués. Des lois et normes différentes des nôtres s’appliquent. S’il y a fraude, il sera peut-être plus difficile de traiter avec les autorités étrangères pour porter plainte.
  • Vérifiez si les prix sont en devise étrangère et si oui, n’oubliez pas de faire le calcul pour avoir le montant en argent canadien.
  • Lisez bien les modalités de transaction pour savoir quelles sont vos obligations. De plus, les coûts et la description de votre achat doivent être inscrits.
  • Informez-vous pour savoir comment et s’il est possible de modifier ou d’annuler votre commande. Informez-vous sur les délais de livraison et quoi faire si vous ne recevez pas ce que vous avez commandé.
  • Dotez-vous d’une carte de crédit avec une limite peu élevée que vous utiliserez uniquement pour faire vos achats en ligne. En cas de fraude, les pertes seront réduites au minimum et vous saurez que la fraude a eu lieu par Internet.
  • Vérifiez vos relevés de compte attentivement pour voir s’il n’y a pas de frais inconnus et si les coûts sont exacts.
Si vous êtes victime de fraude par Internet, conservez vos correspondances et vos courriels et communiquez avec le service de police.

Fraude de cartes de crédit

Conseils personnels

  • Ne jamais laisser vos cartes de crédit sans surveillance et vérifiez souvent si vous les avez toutes.
  • Ne jamais donner vos numéros de carte de crédit par téléphone à des gens qui n’ont pas votre confiance.
  • Chez vous, notez le numéro de vos cartes dans un lieu sécuritaire.
  • Lorsque vous sortez votre portefeuille, faites-le de façon discrète pour que les autres ne puissent pas en voir le contenu.
  • Au moment de l’achat, ne quittez jamais votre carte des yeux et assurez-vous qu’on vous la redonne rapidement.
  • En cas de vol, annulez vos cartes le plus rapidement possible.

Victime d’une fraude et vous voulez porter plainte?

  • Vous devez vous présenter à la succursale de votre institution financière pour signaler la fraude dont vous êtes victime. Votre institution financière fera les premières vérifications d’usage et se chargera de porter plainte au service de police local.
  • Si votre institution financière vous tient responsable de la fraude, ce qui est possible si vous êtes impliqué dans l’infraction, victime d’aveuglement volontaire, ou si vous avez donné volontairement accès à votre carte ou votre numéro d’identification personnel.
  • La succursale de votre institution financière devra vous remettre un document attestant qu’elle vous considère comme responsable de la fraude.
  • Vous devez vous présenter au service de police local où est située votre succursale bancaire pour porter plainte.

Fraude de chèques

Conseils personnels

  • Assurez-vous que votre boîte aux lettres est toujours bien verrouillée.
  • Détruisez vos vieux chèques au lieu de les jeter à la poubelle ou au recyclage.
  • Notez les détails des chèques que vous émettez et ne jamais en signer en blanc.
  • Endossez vos chèques qu’au dernier moment avant de les remettre.
  • Transportez que le nombre de chèques nécessaires et non tout le livret.
  • La prochaine fois que vous commandez des chéquiers, identifiez-les avec l’initiale de votre prénom et de votre nom. Si votre livret est volé, le fraudeur ne saura pas si vous signez votre prénom au complet ou avec une lettre seulement.

Conseils aux commerçants

  • Assurez-vous qu’elles sont identiques.
  • Si vous n’êtes pas certain, demandez la présentation de deux cartes d’identité et gardez la carte de crédit  ou le chèque pour effectuer les vérifications. Si la personne n’a pas de carte d’identité, vous pouvez refuser tout simplement d’effectuer la transaction.
  • Prêtez attention aux gens qui s’informent de la limite de crédit.
  • Redoublez de prudence aux heures de fermeture et d’achalandage.
  • Prenez votre temps pour vérifier les cartes ou les chèques. Si le fraudeur voit que vous faites attention et que vous êtes attentif aux détails, cela le découragera peut-être et vous demandera d’annuler la transaction.
  • Si vous êtes en présence d’une carte ou d’un chèque frauduleux, gardez-les jusqu’à l’arrivée des policiers, sauf si le suspect insiste ou vous menace.
  • Contactez la police en cas de doute.

Retour haut de la page