Nomination du nouveau directeur

Publié le 30 juillet 2021

CANDIAC, le 30 juillet 2021    –     Au mois d’avril dernier, le directeur Marc Rodier annonçait sa retraite au conseil d’administration après 41 ans de travail dans le domaine policier.  Ainsi, M. Rodier prendra une retraite bien méritée le 31 août prochain après plus de 4 ans à titre de directeur de la Régie intermunicipale de police Roussillon.  Mme Jocelyne Bates, présidente du conseil d’administration, et les membres du conseil désirent remercier ce dernier pour le travail accompli.

Afin de le remplacer, le conseil d’administration s’est réuni aujourd’hui en séance spéciale pour nommer son remplaçant.  M. Michel Guillemette, actuellement directeur adjoint à la police de Laval, a été nommé pour lui succéder à compter du 1er septembre.  Ce dernier possède une vaste expérience dans le domaine policier ayant agi dans plusieurs fonctions au cours de ses 36 dernières années au sein des services de police de Montréal et de Laval.

Le conseil d’administration souhaite la bienvenue à M. Guillemette, qui aura comme mandat, en plus de la gestion quotidienne du service, la poursuite de l’implantation du plan stratégique 2019-2023 qui en est à mi-parcours.

 

 

 

 

 

La Régie intermunicipale de police Roussillon demande l’aide du public afin d’identifier un individu concernant l’utilisation de monnaie contrefaite.

En mars 2021, le suspect s’est présenté dans un commerce de Candiac afin d’effectuer l’achat d’une carte-cadeau de 25$ avec un billet de 100$ contrefait.

Le suspect aurait environ 20 ans.  Il mesure 5pi 5 po et pèse approximativement 140 lb.  Au moment des événements, il portait une tuque noire, une veste et pantalon à damier noir et blanc, une veste sans manche noire et des chaussures noires à semelle blanche avec des lacets blancs.

Toute information concernant cet événement peut être signalée à la sergente-détective Synnott au 450 638-0911, poste 419. Par ailleurs, toute personne désirant transmettre de l’information de façon anonyme peut contacter l’organisme Échec au crime au 1 800 711-1800 ou effectuer un signalement en ligne à echecaucrime.com

La Régie intermunicipale de police Roussillon prend part à la campagne de sensibilisation « Faites un drame pour en éviter un.  Pas d’alcool au volant » qui aura lieu du 28 juin au 25 juillet 2021.

De nos jours, un consensus social fort existe autour de la réprobation de la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool et on constate depuis une trentaine d’années une réduction importante du nombre et de la proportion de conducteurs décédés avec une alcoolémie supérieure à 80 mg/100 ml.

Malgré cela, les conducteurs québécois sont encore trop nombreux à prendre le volant après avoir consommé de l’alcool. On observe notamment que :

  • L’alcool au volant demeure l’une des principales causes d’accidents au Québec.
  • Plus de quatre personnes sondées sur dix considèrent que la capacité de conduire un véhicule de façon sécuritaire commence à être affectée à un taux d’alcool égal ou supérieur à 0,08.
  • Le risque d’accident mortel est 4,5 fois plus élevé chez un conducteur ayant une alcoolémie de 51 à 80 mg/100 ml comparativement à un conducteur sobre.
  • Consommer de l’alcool et prendre le volant augmente grandement le risque d’être impliqué dans un accident de la route. Cet accident pourrait même être mortel ou occasionner des blessures graves, que ce soit à vous, à vos passagers ou aux autres usagers de la route.

Avec le déconfinement et l’arrivée de l’été, les occasions de prendre de l’alcool dans un autre endroit qu’à la maison commencent à se multiplier. Prévoyez vos déplacements de façon sécuritaire si vous consommez de l’alcool.

La Régie de police Roussillon vous rappelle que conduire avec les facultés affaiblies par l’alcool (peu importe le niveau d’alcoolémie), est un comportement dangereux et sévèrement puni par le Code criminel et le Code de la sécurité routière. L’alcool au volant peut entraîner de lourdes conséquences (accident, arrestation, suspension du permis, casier judiciaire, etc.).   Il existe plusieurs solutions de rechange à la conduite avec les facultés affaiblies telles que le transport en commun, le taxi, le conducteur désigné, dormir chez un ami, etc.).

LANCEMENT DE LA PREMIÈRE ÉDITION
DE L’OPÉRATION NATIONALE CONCERTÉE « COMPORTEMENTS IMPRUDENTS »
CANDIAC, le 9 avril 2021 – L’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec le Contrôle routier Québec, intensifiera ses interventions du 9 au 15 avril 2021, dans le cadre de la première édition Read more »

L’afficheur peut être trompeur

Publié le 26 mars 2021

CANDIAC, le 24 mars 2021 – À l’occasion du mois de la prévention de la fraude qui est souligné chaque année au mois de mars, la Régie de police Roussillon avec l’aide du Service de police de Châteauguay, la Sûreté du Québec de la MRC Beauharnois-Salaberry et la Table de concertation des aînés Beauharnois-Salaberry désire sensibiliser la population à un stratagème qui frappe toutes les générations soit l’utilisation de l’afficheur présentant de façon trompeuse des numéros de téléphone d’organismes tels que les Services de police, les Agences gouvernementales, les institutions bancaires, etc, dans le but d’arnaquer la population.  C’est un fait, les fraudeurs sous le profil de faux policiers, faux conseillers ou faux représentants, ont recours à des applications ou logiciels malveillants pour tromper leurs victimes.

L’affiche « Votre afficheur peut être trompeur » fut créée dans le but de sensibiliser et d’informer la population sur les précautions à prendre pour se protéger contre cette fraude :

  • Ne supposez jamais que le numéro de téléphone sur votre afficheur est exact;
  • Ne divulguez jamais votre numéro d’assurance sociale. En vertu de la loi, seuls les organismes gouvernementaux, votre employeur (au moment de l’embauche) ou votre institution financière peuvent l’exiger;
  • Ne donnez pas vos renseignements personnels et vos informations bancaires par téléphone, sauf si c’est vous qui téléphonez une source sûre;
  • Méfiez-vous si on vous demande de payer des frais par courriel, par téléphone, par message texte;
  • N’envoyez jamais d’argent à quelqu’un que vous ne connaissez pas et en qui vous n’avez pas confiance. Les agences gouvernementales ne demandent jamais de payer en bitcoin ou cartes prépayées.

Les affiches seront distribuées dans les résidences pour personnes aînées, les institutions bancaires,  les pharmacies et divers commerces.

Les citoyens canadiens perdent des millions de dollars chaque année en raison d’arnaques complexes et de plus en plus diversifiées.  En 2020, le Centre antifraude du Canada (CAFC) a reçu 101 483 signalements de fraude représentant des pertes totales de près de 160 millions de dollars.  De plus, 67 294 signalements ont été faits par des entreprises et des consommateurs canadiens, dont les pertes déclarées s’élèvent à plus de 104,2 millions de dollars.  On estime que moins de 5% des victimes de fraude font un signalement au CAFC.

Pour davantage d’informations, consultez le https://antifraudcentrecentreantifraude.ca/index-fra.htm

Si vous croyez avoir été victime de fraude, communiquez avec la Régie intermunicipale de police Roussillon au 450 638-0911

27949-Fraude_Rousillon-85×11-Bleed-V2

Suspects de fraude recherchés

Publié le 17 mars 2021

 

CANDIAC, le 16 mars 2021 – La Régie intermunicipale de police Roussillon demande la collaboration du public afin d’identifier quatre suspects de fraude de prestations canadienne d’urgence (PCU).

Entre le 20 mars et le 29 juillet 2020, les suspects déposent des chèques de la PCU dans un guichet automatique et par la suite effectuent des retraits. À noter que les transactions se sont produites dans différents guichets de la Banque TD des régions de Montréal, de la Rive-Sud ainsi que de la Rive-Nord.

Les caméras de surveillance ont permis de capter des images des suspects.

Toute information concernant cet événement peut être signalée au sergent-détective Morin au 450 638-0911, poste 455. Par ailleurs, toute personne désirant transmettre de l’information de façon anonyme peut contacter l’organisme Échec au crime au 1 800 711-1800 ou effectuer un signalement en ligne à echecaucrime.com.

 

 

 

 

 

 

Quatre corps policiers du secteur Sud-ouest de la Montérégie ont déployé le Projet SEXTO afin d’intervenir rapidement et efficacement dans les situations de sextage chez les adolescents qui fréquentent le secondaire et ainsi limiter les répercussions importantes qu’elles peuvent occasionner.

La Sûreté du Québec du Centre de services de Salaberry-de-Valleyfield, la Régie Intermunicipale de police Roussillon, le Service de police de Châteauguay ainsi que le Service de police de la ville de Mercier se sont unis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) et aux différents milieux scolaires afin d’instaurer la trousse Sexto. Près de 15 000 élèves pourront bénéficier de ce programme. Initialement ce projet fut conçu par le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme et ses partenaires. Intervention, prévention, formation ainsi que des outils adaptés sont au cœur du développement de ce projet.

Son objectif est de permettre aux écoles et aux policiers, d’intervenir dans un cadre défini avec des outils et une démarche d’intervention novatrice et unique afin de limiter la propagation des images et de diminuer les conséquences pour les victimes.

Pour ce faire, une formation a été développée et sera maintenue à jour afin que les policiers et le personnel des écoles désignées puissent adapter leurs interventions auprès des adolescents concernés. Des trousses SEXTO ont été distribuées à ces intervenants formés dans les différentes écoles participantes afin de prêter assistance dans les situations de sextage chez leurs jeunes.

En plus d’intervenir directement sur le terrain, la méthode d’intervention SEXTO vise à sensibiliser les élèves ainsi que leurs parents au phénomène du sextage. Ce phénomène étant grandissant chez nos jeunes, il est primordial pour tous les partenaires de les sensibiliser et de les familiariser aux conséquences physiques, psychologiques, émotionnelles, sociales et légales du sextage.

CANDIAC, le 12 janvier 2021 – La Régie intermunicipale de police Roussillon rappelle aux citoyens que le couvre-feu est appliqué entre 20:00 et 05:00 sauf exceptions prévues dans le décret (travailleurs essentiels, déplacements essentiels pour cause médicale, de sécurité, etc.). Ces exceptions sont indiquées sur le site du gouvernement du Québec.

Une personne qui n’est pas à sa résidence à l’intérieur des heures prévues au décret est en infraction et se doit de démontrer qu’elle est couverte par une des exceptions prévues. Les policiers feront preuve de jugement et ont la latitude nécessaire pour évaluer les situations n’ayant pas été prévues dans les exceptions.

Cependant, il est très important de préciser que le temps de la sensibilisation et des avertissements est terminé, la Régie s’inscrit dans la mission du gouvernement de protéger la population et va sévir contre les contrevenants qui ne respectent pas le décret.

La Régie intermunicipale de police Roussillon demande à ses policiers de circuler avec leurs gyrophares afin d’accroître la visibilité et ainsi rappeler aux citoyens qu’il est important de respecter les consignes.

Puisqu’en vertu du décret, toute personne qui n’est pas chez elle aux heures prévues est en infraction de facto, les policiers vont procéder à de multiples interceptions pour vérifier que la personne bénéficie bien d’une exception.

Pour les deux premières journées du couvre-feu, du personnel supplémentaire était en devoir. En tout, dans 123 situations, les policiers ont effectué des vérifications et les gens bénéficiaient d’une exception prévue au décret.

Par ailleurs, les policiers ont émis 10 constats d’infraction et 6 rapports d’infraction générale pour des rassemblements dans un commerce ou une résidence privée.

En terminant, si vous souhaitez rapporter un rassemblement dans un lieu public ou privé ou encore des gens qui circulent durant le couvre-feu, si la plainte nécessite un déplacement policier immédiat, veuillez appeler au 911.

Pour toute autre information concernant la situation COVID ou pour un événement qui peut être traité ultérieurement, veuillez appeler la ligne d’information confidentielle et laisser un message au 450 638-0911, poste 777.

CANDIAC, le 14 décembre 2020 – La Régie intermunicipale de police Roussillon recherche deux individus en lien avec un incendie criminel visant un véhicule dans le stationnement d’un immeuble à logement derrière le 282 Montée St-Régis à St-Constant le 9 octobre vers 23h35.

À 23h33, un véhicule de marque Kia Soul de couleur foncé année modèle 2010 environ vient se stationner dans un stationnement adjacent de l’adresse du 282 Montée St-Régis. Un homme habillé d’un hoodie de couleur gris et pantalon noir sort du coté passager et se dirige vers un véhicule de marque Mercedes et il y déverse une substance inflammable et allume un incendie. Le suspect part en courant embarque dans le Kia Soul ou un conducteur l’attendait pour quitter la scène rapidement. L’incendie s’est propagé à six autres véhicules dans le stationnement de l’immeuble.

Quiconque ayant de l’information au sujet de cet événement est prié de communiquer avec le sergent-détective André Fluet au 450 638-0911, poste 433 ou de façon anonyme et confidentielle au poste 777.  Il est aussi possible de transmettre des informations de façon confidentielle via l’organisme Échec au crime au 1 800 711-1800 ou en effectuant un signalement en ligne à echecaucrime.com.

Voici les images obtenues par une caméra de surveillance Images caméra de surveillance

Candiac, le 17 septembre 2020 –  L’ensemble des services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et Contrôle routier Québec (CRQ) s’uniront afin de conscientiser les conducteurs aux dangers liés à la distraction au volant dans le cadre de l’opération nationale concertée (ONC) Distraction 2020.

Ainsi, de nombreuses opérations policières se tiendront du 18 au 24 septembre 2020 sur l’ensemble du territoire du Québec afin d’intervenir auprès des conducteurs distraits par l’utilisation d’un cellulaire, d’un appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage. Les policiers de la Régie intermunicipale de police Roussillon interviendront de façon intensive auprès des conducteurs fautifs.

Rappelons que la distraction au volant réduit l’attention et la concentration du conducteur et augmente les risques d’être impliqué dans une collision. Ce comportement problématique accroît aussi les risques de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière, car les yeux quittent la route le temps d’un instant.

 

Ne laissez pas la distraction vous aveugler

La distraction au volant est l’une des principales causes de collisions mortelles ou avec blessures graves au Québec. Il est prouvé que texter en conduisant à une vitesse de 90 km/h équivaut à traverser un terrain de football les yeux fermés. Également, un conducteur distrait pourrait ne pas voir jusqu’à 50 % de l’information présente dans son environnement. Il regarde sans voir ce qui se passe. Ainsi, la distraction au volant, c’est comme conduire les yeux bandés, ou semi-bandés. Le feriez-vous?

Dans cette optique, le déploiement de l’ONC Distraction se fera sous le thème « Ne laissez pas la distraction vous aveugler ». L’angle choisi vise à rappeler les conséquences de la distraction, soit les yeux qui quittent la route ou simplement, l’attention qui n’est pas portée vers la conduite. Au volant (peu importe le moyen de transport), il importe de rester concentré sur la route et notre environnement immédiat.

Gardez toute votre attention sur la route
La SAAQ profite de cette période pour tenir une campagne de sensibilisation visant à rappeler aux conducteurs l’importance de rester concentrés sur la route. En cette période de rentrée scolaire, mais aussi avec la pandémie actuelle, de nombreuses préoccupations peuvent nuire à la concentration au volant. En effet, les préoccupations cognitives peuvent aussi être source de distraction. Des messages à cet effet seront donc diffusés à la télévision et dans les médias sociaux jusqu’au 11 octobre 2020.

 

Retour haut de la page